jeudi 20 juillet 2017

Toi aussi, participe à notre grand festival de l'été !

Tous les détails, ICI ! 
(un super cadeau-mystère anti-impérialiste 
offert aux cent premier.e.s connecté.e.s !)

13 commentaires:

  1. Y a à dire.
    Parce que les bals non-mixtes féministes des années 70 et début 80, aux ternes, ou à la Mutu, c'était sacrément bien. Mais ceux qui n'y étaient pas ne peuvent pas savoir, évidemment.

    À notre connaissance, les clubs privés anglais, et les maisons des hommes des Nambikwaras (ou autres Bororos), on en faisait pas tant d'histoire.

    Ou aurions-nous mal compris ce message, très 21e siècle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a à dire, en effet.
      Eussions-nous vécu les périodes 70 et 80 dont vous parlez que nous eussions conchié, alors, les événements "festifs" et "féministes" que vous mentionnez. Autant que nous conchions leurs dignes successeurs et héritiers. De même, évidemment, que nous conchions rétrospectivement, autant que par anticipation, tout "club" possible non-mixte : anglais, français, afrikaner, zoulou, musulman, chrétien...etc, et excédons, par principe, toutes bornes et limites identitaires. Celles-ci, partout dans l'univers et dans le temps, sont à nos yeux faites pour se voir allègrement franchies, par l'humanité une.

      Supprimer
    2. Il se trouve que je suis métissée par ma grand mère maternelle. A ce titre je suis donc 1/4 racisée et dominée par les 3 autres quarts blancs et colonisateurs qui me constituent. J'aimerais donc savoir le degré de négritude et de servitude requis pour participer aux débats. En effet je crains qu'en laissant entrer le 1/4 de moi qui est racisé et opprimé il soit difficile d'interdire l'entrée aux 3 autres quarts qui sont blancs et oppresseurs. Ne serait-ce pas en quelque sorte faire entrer le loup dans la bergerie ? Par avance merci de votre réponse.

      Mary Poppins

      Supprimer
    3. Entrée interdite, de fait, aux non-mathématicien.e.s incapables d'associer des fractions.
      Que nul.l.le n'entre à mwasi s'il.elle n'est géomètre racisé.e.

      Supprimer
    4. Sur la page de MWASI : annoncé, des "show-case" : le petit commerce altermondialiste 100 pour 100 racialement pur !

      Supprimer
  2. Mort aux clubs et vive les femmes des arbres !

    (Quand je pense que j'ai fait partie d'un club de sport autrefois, mixte cependant, mais tout de même, j'en ai des frissons. Surtout n'en parlez à personne, Ô Vénéré, je compte sur vous. On a toujours un peu honte d'avoir été terrien, me direz-vous, mais bon.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vous sera beaucoup pardonné, très cher.

      Supprimer
  3. Non mixte, faut voir... c'est pourtant connu, là où ne souffle pas le vent salubre de la Révolution, les mwasi-sœurs se développent entre les classes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "C'est là que les bactéries attaquent" (cf la contre-pub TONYGLANDYL)

      Supprimer
  4. Extrait du lien : "MWASI n’est ni contre les Hommes ni contre les autres groupes ethno-raciaux.", donc les Zoms sont un groupe ethno-racial.

    RépondreSupprimer
  5. C'est de pire en pire on dirait. Les discours identitaires pullulent !

    RépondreSupprimer